Retour

Scène croquée à l'église de Sainte-Anne-des-Monts parmi les meilleures photos de l'année

Le photojournaliste Martin Tremblay, amquien d'origine, est finaliste au concours national 2015 de l'Association des photographes de presse du Canada. 

Il s'est démarqué grâce à un portrait du prêtre Patrick Gnivo, marchant seul dans l'église de Sainte-Anne-des-Monts. La photo a été choisie parmi des centaines de candidatures provenant de publications de tout le pays.

Martin Tremblay s'était rendu en Haute-Gaspésie en mars 2015 pour faire un reportage sur la dévitalisation des régions du Québec. C'est à ce moment qu'il a rencontré le prêtre annemontois, originaire du Congo. La photo a également permis d'illustrer un reportage sur le patrimoine religieux, publié un peu plus tard en 2015. 

Le photojournaliste profite de toutes les occasions qui se présentent à lui pour couvrir sa région d'origine. Il souhaite revenir prochainement pour faire un reportage sur la pêche dans la Matapédia.

Un retour célébré au photojournalisme

L'année 2015 marque le retour de Martin Tremblay au photojournalisme. Pendant quelques années, il avait déserté le terrain pour occuper le poste de directeur de la photo au journal La Presse et contribuer au développement de La Presse +. En plus du concours de l'Association des photographes de Presse du Canada, Martin Tremblay a reçu le prix Antoine-Désilets remis par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, en novembre dernier.

Au cours de sa carrière, Martin Tremblay a reçu plusieurs prix pour ses reportages en Afghanistan, en Cisjordanie, en République démocratique du Congo et au Niger. Il a également été honoré dans sa région d'origine. La Fondation Artquimédia lui a remis son prix Agathe « Disctinction » en 2012, pour son rayonnement sur les scènes nationales et internationales.

Plus d'articles