La Ville de Schefferville fête ce soir son 60e anniversaire sous la forme d'un rassemblement entre des membres des communautés innues, naskapies et des non-Autochtones.

La soirée célébrant la fondation de la ville minière sera animée par l'auteur-compositeur-interprète innu Florent Vollant, de retour dans sa région natale, accompagné de Mario Brassard.

Pour Ghislain Lévesque, administrateur de la municipalité de Schefferville qui y a vécu pendant 18 ans, cette fête est une occasion de regrouper les trois communautés et se tourner vers l'avenir sous le signe de la chanson.

« C'est pour mentionner les 60 ans de partage et de collaboration, dit-il. Lorsque les non-Autochtones sont arrivés, ça faisait longtemps que nos amis innus étaient sur le territoire. Et les Naskapis étaient plus au Nord. »

Schefferville a vu le jour en 1955 avec notamment l'arrivée de nombreuses familles qui ont décidé de s'y installer. Pendant plusieurs années, la ville a connu une période prospère avec l'activité minière.

En 1982, ses résidents ont dû encaisser le dur coup de la fermeture de la minière exploitée par IOC. À cette époque, 95 % des 4000 résidents de la ville étaient employés de la minière.

C'est alors que 90 % de la population non-autochtone s'est exilée. « Ça a été terrible, se souvenait un entrepreneur en excavation, Jean-Guy Mazerolle, lors d'un entretien en 2013. Il y a des pères de famille qui pleuraient. »

Du côté des membres de la communauté innue de Matimekush, le choc a été vécu autrement. « On vivait ici, témoignait un ancien employé de la minière IOC, Marc Jean-Pierre, en 2013. Nos parents vivaient dans le bois, puis ça ne nous dérangeait pas. »

Un an plus tard, en 1983, Schefferville comptait 450 membres de la communauté innue et 250 non-Autochtones.

Tournés vers l'avenir

Aujourd'hui, malgré la faiblesse actuelle du prix du fer sur les marchés mondiaux, l'avenir s'annonce prometteur pour Schefferville, estime Ghislain Lévesque. 

Le chef du conseil des Innus de Matimekush-Lac John, Réal McKenzie, mise quant à lui sur le rôle central des Autochtones dans la relance de l'exploitation minière à Schefferville. Sa communauté est d'ailleurs partenaire avec les Pétroles NaskInnus et le chemin de fer Tshiuetin, qui relie Sept-Îles à Schefferville. 

Plus d'articles

Commentaires