Des membres des Forces armées canadiennes, des anciens militaires et des spectateurs se sont rassemblés au parc des Pionniers de Baie-Comeau, vendredi, pour souligner le jour du Souvenir.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Des célébrations sont organisées d'un bout à l'autre du pays, en ce 11 novembre, pour rendre hommage aux militaires qui ont perdu la vie lors de guerres ou de conflits.

Le président de la filiale Baie-Comeau de la Légion royale canadienne, Jean Saint-Laurent, croit que les Canadiens ne rendent pas suffisamment hommage à ceux qui sont allés au front.

À tout âge

Sur place, des vétérans qui ont servi lors de la Deuxième Guerre mondiale ont pu côtoyer de jeunes militaires ainsi que des retraités de l'armée.

Yoan Samson, de Baie-Comeau a fait partie des Forces armées canadiennes de 2007 à 2015. Il croit que le devoir de mémoire ne devrait pas varier selon l'âge. « Dans les derniers temps, il y a eu l'Afghanistan. Nous autres on l'a connu. [...] On a des chums qui ne sont pas revenus de là », raconte-t-il.

La députée de Manicouagan, Marilène Gill, se réjouit du fait que des enfants étaient présents à la cérémonie du jour du Souvenir à Baie-Comeau. « Dans l'idée de mémoire, il y a aussi une notion de transmission », souligne-t-elle.

Plus d'articles