Retour

Se sucrer le bec pour financer un camp spécialisé en zoothérapie à Sept-Îles

Près de 200 personnes se sont sucré le bec samedi midi, lors du dîner-bénéfice du Camp des complices. L'activité vise à amasser des fonds pour la construction d'un camp spécialisé en zoothérapie à Sept-Îles, dans le secteur de Gallix.

L'intervenante en zoothérapie, Hélène Desaulniers, offre déjà ses services dans un camp scout situé près de la rivière Moisie, mais elle souhaite avoir ses propres installations. « Un nouveau camp adapté à nos besoins, aux besoins de nos clients qui ont certaines limitations physiques », résume-t-elle.

La construction du Camp des complices, un projet évalué à près de 900 000 $, est prévue l'an prochain. Il sera ouvert à l'année. Le projet du Camp des complices a d'ailleurs remporté un concours local d'entrepreneuriat récemment. 

En attendant, le Camp des complices poursuivra ses activités à Moisie. Cette année, les participants pourront interagir avec un cheval. « On ne fait pas que flatter un cheval. On va apprendre à bien le comprendre et à bien communiquer avec lui aussi », précise Hélène Desaulniers. Des chiens, un poisson et un hérisson sont aussi présents au camp. 

Un spectacle-bénéfice est aussi prévu samedi, à 20 h, au centre des congrès de Sept-Îles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine