Retour

Selon les députés gaspésiens, le Parti libéral abandonne la Gaspésie

N'ayant pas vu de mesures visant véritablement à relancer l'économie de la Gaspésie dans le budget provincial déposé cette semaine, le député de Bonaventure, Sylvain Roy, et celui de Gaspé, Gaétan Lelièvre, accusent le gouvernement libéral d'abandonner la région.

Ils veulent savoir pourquoi le gouvernement tarde à concrétiser des dossiers telle la réfection du chemin de fer, jugée essentielle au développement de la région. Ils vont questionner durant deux heures le ministre responsable de la Gaspésie, Sébastien Proulx, ainsi que le député des Iles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie.

« Qu’ils nous informent sur leurs réelles intentions par rapport à la Gaspésie. On veut avoir des réponses à nos questions », exige le député Ghislain Roy.

Le député affirme qu’il a bien l’intention de demander des comptes sur l'ensemble des dossiers. « On veut éviter la langue de bois. Qu'ils nous disent clairement leurs intentions, exige-t-il.

Est-ce que vous allez considérer les citoyens de la Gaspésie comme des citoyens normaux et ordinaires et non pas comme des citoyens de seconde zone? »

Une des grandes attentes en Gaspésie est la réfection du chemin de fer jusqu'à Gaspé. Beaucoup d'entreprises comme Ciment McInnis et LM Wind Power en ont besoin pour se développer.

Mais les annonces se font attendre et les Gaspésiens s’impatientent. C'est le cas du président du conseil d'administration du Chemin de fer de la Gaspésie et maire de New Richmond, Éric Dubé.

« On comprend que le tronçon appartient au gouvernement. Donc, c'est à lui à déterminer les besoins nécessaires.

Sauf qu’il devrait quand même envoyer un message clair [pour qu’on sache quand ça va commencer]. On ne voudrait pas retarder. Moi, je trouverais ça vraiment déplorable qu'on perde encore une autre saison pour faire les travaux. »

Selon la Société du chemin de fer, il faudra plusieurs années avant de remettre le rail en état jusqu'à Gaspé. D'où l'importance, selon elle, de commencer les travaux le plus tôt possible. Elle attend donc un message clair du gouvernement.

D’après le reportage de Pierre Cotton

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine