Retour

Semaine de l'agriculture matapédienne : l'importance de séparer vie et travail

La 5e Semaine de l'agriculture matapédienne traite d'entrepreneuriat, mais aussi de l'importance d'avoir une vie équilibrée. À la ferme Mansteval, à Val-Brillant, Stéphane Côté et Isabelle Poirier ont modernisé leurs installations afin de favoriser la conciliation travail-famille.

C'est un métier qui demande beaucoup, mais la passion est là, puis on ne regarde pas nos heures, on fonce à pleines dents, comme on dit.

Stéphane Côté, proprétaire de la ferme Mansteval

Stéphane Côté et Isabelle Poirier ont repris la ferme familiale en 2008. Afin d'avoir plus de flexibilité, ils ont rapidement adapté leurs façons de faire.

« On trayait 140 vaches, on a descendu ça à environs 100 vaches. On a misé plus sur la productivité, l'efficacité au travail », explique Stéphane Côté.

Ils ont investi pour robotiser certaines de leurs activités, dont l'alimentation des vaches et des veaux, ce qui leur fait gagner 3 heures par jour. La louve permet entre autres de calculer la quantité et le nombre de tétées pour chacun des veaux grâce au tag qu'ils portent.

C'est rentable si tu regardes tout l'ouvrage que ça nous enlève, la flexibilité que ça nous donne... comme là, on veut s'en aller, on sait que le robot va faire la job.

Stéphane Côté, propriétaire de la ferme Mansteval

Miser sur la famille

Stéphane Côté et Isabelle Poirier sont des agriculteurs passionnés, mais ils ont choisi de prendre du temps pour leur famille et leur couple.

La semaine, c'est le travail quoitidien, à tous les jours. Mais la fin de semaine, on essaye de sortir, on aime beaucoup la motoneige.

Isabelle Poirier, propriétaire de la ferme Mansteval

Leurs fils Gabriel, Cédric et Samuel aident sur la ferme, mais ils pratiquent d'autres activités sportives et artistiques, comme la guitare, le soccer et le basketball. Stéphane Côté explique que sa vision a évolué au fil des ans.

« Avant ça, c'était plus le travail, le travail, le travail. On prenait un petit peu de temps, mais c'était minime. À un moment, on a vu que donner du temps à nos enfants, faire des activités autres que la ferme, ça rapporte », dit Stéphane Côté.

Semaine de l'agriculture matapédienne

Nadia Horth est travailleuse de rang. Elle offre du support aux agriculteurs et organise des événements, entre autres la Semaine de l'agriculture matapédienne qui en est à sa cinquième édition.

Il y a plusieurs défis en agriculture, nous ce qu'on remarque, c'est qu'il faut prendre soin de soi, il faut diversifier ses activités.

Nadia Horth, travailleuse de rang

Cette année, la semaine se déroule sous le thème « Être en affaires ou se contenter de croire au hasard ». L'événement est l'occasion de mettre en valeur le travail des agriculteurs, d'offrir de la formation, de discuter des enjeux actuels et de célébrer la relève agricole.

Nadia Horth rappelle l'importance d'avoir une vie équilibrée : « Pour certains, ça veut dire déployer plus de ressources sur la ferme. Pour d'autres, ça veut dire diminuer, voir moins grand. Il n'y a pas de recette parfaite ou unique. »

La Semaine de l'agriculture matapédienne se déroule jusqu'au 17 février.

Plusieurs activités sont proposées, dont un brunch-conférence, une formation sur la résilience et le leadership et une soirée gala humoristique pour célébrer la relève.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine