Retour

Sept-Îles : élan de solidarité pour un père en attente d'une greffe de coeur

Un père de famille de Sept-Îles se bat contre une rare maladie du cœur. En attente d'une greffe, Luc Vallières devra quitter sa famille pendant deux ans pour subir des soins à Québec. Son état de santé a suscité un élan de solidarité dans la communauté.

« On ne veut pas mourir à 40 ans, dit-il. Je suis en santé. J'ai envie de vivre avec ma famille, ma petite fille qui a juste 4 mois et ma conjointe. »

Du jour au lendemain, la vie de Luc Vallières a basculé. Pourtant en bonne santé, un virus s'est attaqué à son cœur. Le résultat est sans appel : il doit subir une transplantation cardiaque.

« Ça a pris 12 jours pour stabiliser mon état avant de m'envoyer à Québec pour conclure le diagnostic que j'avais attrapé un virus qui s'était attaqué à l'enveloppe de mon cœur et à la partie gauche de mon cœur », explique-t-il.

Solidarité

Sa conjointe Marie-Pierre Cyr est à ses côtés pour le soutenir dans sa maladie.

« On essaie de trouver de l'aide, souligne-t-elle. Cette semaine, on devrait aller voir des organismes communautaires pour voir ce qui nous est offert. C'est sûr qu'en région éloignée, c'est un peu plus complexe. »

Pour lui venir en aide, les proches de Luc Vallières ont organisé un spectacle-bénéfice qui sera présenté le 9 octobre au centre des congrès de Sept-Îles.

La famille a également lancé une campagne de financement sur le web, qui a récolté pour l'instant 1250 $. Luc Vallières se montre touché par cet élan de solidarité.

« Présentement, je vais bien, indique-t-il. On a des assurances, mais les frais reliés à la greffe à Québec, pour le logement, c'est 30 000 $ pour deux ans. Il faut que j'habite près de l'hôpital et sois disponible à toute heure du jour pour des examens si je me sens mal avant d'être hospitalisé ou après. »

En attendant le spectacle-bénéfice, Luc Vallières et sa compagne s'estiment chanceux d'être aussi bien entourés. Ils sont reconnaissants pour l'aide qui leur est apportée.

D'après le reportage d'Alix-Anne Turcotti

Plus d'articles

Commentaires