Retour

Sept-Îles : hausse des demandes en aide alimentaire

Les demandes d'aide ne cessent d'augmenter au comptoir alimentaire de Sept-Îles, en raison du ralentissement économique dans le secteur minier.

L'organisme a distribué près d'une centaine de paniers en octobre, soit une trentaine de plus par rapport à l'an dernier à pareille date.

Cette augmentation de la demande se fera aussi sentir durant le temps des Fêtes. Le comptoir alimentaire et différents intervenants du milieu préparent la Grande guignolée des médias, qui aura lieu le 3 décembre à Sept-Îles. 

Le portrait des personnes qui font appel aux services du comptoir alimentaire change, comme le souligne une des employées, Agathe Dumont.

Changement des critères d'admissibilité

Un des co-porte-paroles de la Grande guignolée des médias, Guy Berthe, souligne que les critères d'admissibilité ont changé cette année selon le revenu disponible des personnes qui réclament de l'aide, en raison de la forte demande.

« Avant, on calculait à 18 % des revenus disponibles des gens, explique-t-il. Là, on l'a monté jusqu'à 25%. Puis, durant la période des Fêtes, on monte à 35 %. Ça, c'est un calcul qui se fait sur les revenus des gens, les dépenses et le coût du loyer. »

Partenariat avec des épiceries

Si l'organisme peut aider plus de personnes, c'est en partie grâce à un partenariat avec des épiceries de Sept-Îles, qui leur donnent des produits invendus. « Les paniers sont plus garnis, poursuit Guy Berthe. Ça nous prend des congélateurs et des réfrigérateurs de plus, parce qu'on a des denrées qui sont plus fraiches. »

Le comptoir alimentaire compte aussi sur l'aide des entreprises de la ville, selon l'un des porte-paroles, Vincent Range.

« Chanque année, on lance des concours aux entreprises au niveau des oeufs, du beurre, de la viande, du steak haché, des choses comme ça, explique-t-il. Encore une fois cette année, on va se mettre sur le téléphone. On va lancer des concessionnaires automobiles, d'autres restaurateurs et plein de commerces de la ville pour essayer d'aller chercher le maximum de denrées. »

À Sept-Îles, 200 bénévoles sont à l'oeuvre le 3 décembre lors de la grande guignolée, en plus des huit employés du comptoir alimentaire, dont leur nombre a presque triplé lors du dernier mois.  L'objectif est fixé à 80 000 $.  Le comptoir compte distribuer 400 paniers de Noël, soit 50 de plus que l'an dernier.

La demande grandissante en aide alimentaire se fait aussi sentir dans d'autres organismes communautaires de Sept-Îles, comme le Rond-Point.

Plus d'articles

Commentaires