Retour

Sept-Îles met en demeure une société qui loue des terrains à la pointe est de Moisie

La Ville de Sept-Îles a mandaté un avocat pour mettre en demeure une société qui loue des terrains à la pointe est de Moisie.

Selon la municipalité, cette mise en demeure vise à contraindre les usagers des terrains à se conformer à différentes réglementations concernant, entre autres, l'évacuation des eaux usées et les précautions à prendre contre l'érosion des berges.

« On a commencé à voir une forme de villégiature, explique le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier. Avec ça viennent des obligations et des responsabilités. Il y a des normes quand on s'installe [...] On est rendus à l'étape de s'assurer auprès des gens de la compagnie à numéro qu'ils prennent leurs responsabilités. »

Les élus s'inquiètent que le non-respect des réglementations cause des dommages sur l'environnement.

Des riverains s'en sont plaints à la ville de Sept-Îles. « Ils trouvaient désolant ce qui se passait près de chez eux », souligne la conseillère municipal de ce secteur, Louisette Doiron-Catto. 

La municipalité souhaite éviter de revivre les mêmes problèmes éprouvés à la pointe de Moisie en 2012, à la suite de l'occupation illégale de terrains.

La société qui loue des terrains est détenue en partie par l'ancien président du conseil d'administration du Port de Sept-Îles, Carol Soucy.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine