Retour

Sept-Îles : remise en liberté de Charlie Grégoire-Labbé 

Le juge de la Cour du Québec Michel Parent a accepté jeudi la requête de remise en liberté de Charlie Grégoire-Labbé, accusé notamment de l'homicide involontaire d'André Beaulieu. Le jeune homme de 23 ans doit respecter plusieurs conditions, dont celle de garder la paix et la bonne conduite, en attendant la suite des procédures judiciaires.

L'accusé et trois témoins ont été entendus durant les trois jours d'audiences, cette semaine, au palais de justice de Sept-Îles. 

Le ministère public s'opposait à la requête de remise en liberté de Charlie Grégoire-Labbé, en invoquant la protection et la sécurité du public, notamment.

Les faits remontent au 21 avril dans un bar de Sept-Îles. Le jeune homme de 23 ans est aussi accusé d'avoir commis des voies de fait graves à l'endroit d'André Beaulieu en le blessant et mettant sa vie en danger. Il est demeuré détenu pendant un mois.

L'homme de 52 ans, qui avait été transféré dans un hôpital de Québec, est mort quelques jours après la bagarre.

Le dossier a été remis au 7 octobre pour la suite des procédures.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine