Retour

Service d'alphabétisation ouvert aux hommes de la Matanie

Le groupe Alpha La Gigogne ouvre ses ateliers aux hommes de la région de Matane. Ce service était réservé aux femmes depuis 1983.

Un texte de Jean-François Deschênes

La coordonnatrice de l’organisme, Renée Dionne, précise que le groupe changera de nom et portera désormais celui d’Alpha de la Matanie.

Elle veut ainsi faire une distinction entre la mission première de La Gigogne, un organisme qui vient en aide aux victimes de violence conjugale et le service d’alphabétisation. « De faire la distinction, je pense que l’accès va être beaucoup plus facile si ce n’est pas associé à la violence conjugale », précise Mme Dionne.

Une centaine de femmes utilisent les services chaque année, précise la coordonnatrice, qui aimerait former autant d’hommes dans l’avenir.

Elle ajoute que 20 % de la population est analphabète de niveau 1, c’est-à-dire que cette personne n’a pas les compétences de décoder, comprendre et réutiliser l’information contenue dans un texte.

Cette problématique touche autant les hommes que les femmes précise-t-elle.

2e semaine de l’alphabétisation populaire

Le groupe a choisi de faire cette annonce durant la deuxième semaine d’Alphabétisation populaire.

Quatre organismes d’aide du Bas-Saint-Laurent et les Bouts de papier de la Haute-Gaspésie se sont déplacés à Matane mardi matin pour appuyer l’initiative et présenter des témoignages.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine