Retour

Services de santé: compressions sans mise à pied en Gaspésie

Contrairement aux nombreuses mises à pied prévu au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) n'aura pas à en venir à des mesures aussi draconiennes. Aucune mise à pied n'est prévue.

Cependant, le repos ne sera que de courte durée, car la direction doit encore faire face à des compressions de 4250 000$ pour 2016-2017

Selon le directeur des ressources financières, Jean-Pierre Collette, la direction avait déjà mis en place des mesures pour faire face à un déficit qui était anticipé de 21 millions de dollars qui était prévu lors du dernier budget. Finalement, l'équilibre a pu être atteint.

Il estime que le regroupement des « structures administratives » des quatre anciens centres de santé et services sociaux a permis de réaliser des économies.

Le budget du CISSS de la Gaspésie est de 300 millions de dollars

Portrait sombre de la santé

Pourtant, il y a une semaine, des médecins, infirmières, et techniciens de la santé de la Gaspésie demandaient publiquement à Québec de mettre fin aux compressions dans les services et de réinvestir massivement dans le réseau de la santé.

Les professionnels dénonçaient les effets négatifs sur les patients.

Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est du Québec (SIIIEQ) prévoit même interpeller la protectrice du citoyen et la vérificatrice générale.

D'après les informations de Brigitte Dubé

Plus d'articles

Commentaires