Retour

Simon Deschênes devient maire de Sainte-Anne-des-Monts

C'est Simon Deschênes qui prendra la relève de la mairesse Micheline Pelletier, décédée en septembre dernier.

Simon Deschênes l’emporte avec 94 % des voix sur son adversaire Denis Paquette. Au total, 36 % des quelque 5000 électeurs inscrits se sont rendus aux urnes pour cette élection partielle.

Le gagnant a été annoncé peu après 21h dimanche soir à l'hôtel de ville de Sainte-Anne-des-Monts devant une foule d'une vingtaine de personnes. Des amis et des proches des candidats étaient réunis pour assister au dévoilement du gagnant.

En 2013, environ 55 % des électeurs avaient exercé leur droit de vote. Micheline Pelletier avait alors été élue avec une majorité de 570 voix sur son opposant Laval Lévesque.

Le nouveau maire s’est dit extrêmement heureux de la confiance que les électeurs lui accordent.

Je ne prétends pas pouvoir chausser les souliers de Micheline. Mais je compte enfiler mes propres souliers.

Simon Deschênes, maire élu de Sainte-Anne-des-Monts

La Loi électorale obligeait la tenue de ce scrutin puisque l’ancienne mairesse, Mme Pelletier, est décédée en exercice un peu plus d’un an avant le scrutin général municipal de novembre 2017. Le mandat du nouveau maire sera donc de 10 mois.

Simon Deschênes sera assermenté le vendredi 16 décembre.

Deux visions

Simon Deschênes s’était présenté comme le candidat de la continuité. Lors du dépôt de sa mise en candidature, M. Deschênes a d’ailleurs indiqué qu'il ne s'engageait que pour la prochaine année afin d'assurer le suivi des dossiers jusqu'aux élections générales en novembre 2017.

Le Annemontois a été élu pour la première fois comme conseiller du district des Caps en 2009 puis réélu par acclamation en 2013. Il était également maire suppléant depuis plus d'un an.

M. Deschênes promettait aux électeurs qu’il poursuivrait le travail accompli par l’ancienne mairesse. Il a d’ailleurs fréquemment remplacé Micheline Pelletier durant sa maladie.

Lors de la campagne électorale, il a fait valoir que les finances de la Ville s’amélioraient et que le déficit se résorbait. Il comptait aussi voir à la réfection des infrastructures récréatives, comme l’aréna et la maison de la Culture, afin d’attirer les jeunes familles.

Le candidat Denis Paquette, un citoyen du secteur Tourelle, a fait de la diminution du fardeau fiscal son principal cheval de bataille auprès des électeurs.

Il a vigoureusement dénoncé les hausses de la taxation municipale subies par les citoyens de Sainte-Anne-des-Monts au cours des trois dernières années. Il a aussi dénoncé la dévitalisation économique de sa ville et fait la promotion de la création d’emplois, notamment dans le secteur touristique.

Le dossier de l’eau potable a toutefois mobilisé l’attention des deux candidats qui se sont tous deux dits contre la fluorisation de l’eau.

La population doit faire bouillir son eau à la suite de la découverte de coliformes fécaux dans un échantillon. La situation perdure depuis plusieurs mois et la Ville devra tente maintenant de trouver la solution optimale pour y remédier de façon permanente au cours de la prochaine année.

Sainte-Anne-des-Monts, ville centrale de la Haute-Gaspésie, compte 6 778 habitants.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine