Retour

Stratégie maritime : le budget d'opération du secrétariat est réduit

Le budget de fonctionnement du Secrétariat aux affaires maritimes qui relève du bureau du premier ministre Couillard est en baisse de plus de 25 % cette année par rapport à l'an dernier. Il est passé d'un million de dollars à 760 000 $. 

Un texte de Richard Lavoie

Mais le ministre délégué aux Affaires maritimes Jean d'Amour insiste pour dire que le secrétariat, « c'est la coordination de l'ensemble de l'œuvre » et que l'essentiel est ailleurs.  « Ce qui est pas mal plus important au niveau de la stratégie maritime, ce sont tous les projets qui en ressortent sur le plan de la réalisation », plaide le porte-parole de la stratégie maritime.

Jean D'Amour fait ainsi écho aux 45 projets déjà annoncés au Québec dans le cadre de cette stratégie. « On a pour 96 millions de dollars d'investissements du gouvernement du Québec engagés et annoncés dans des projets et ça génère des retombées économiques de 730 millions », se défend le député louperivois.

Il insiste également pour dire que depuis novembre dernier, son gouvernement a annoncé « deux programmes majeurs totalisant 500 millions de dollars, dont 200 millions, pour les infrastructures et les traverses de passagers. Du côté de la Mauricie, cela a été fait, c'est en analyse présentement ».

« Le trois mars dernier, on a annoncé 300 millions de dollars en guise de participation dans des entreprises pour nos fameuses zones industrialo-portuaires », ajoute Jean D'Amour.

Des dépenses non récurrentes

Le ministre rappelle aussi que certaines dépenses déjà faites l'an dernier ne reviendront pas cette année, à commencer par la stratégie maritime elle-même. « J'ai préféré mettre l'argent dans les projets plutôt que dans l'achat de timbres et d'enveloppes », dit-il.

     

Jean D'Amour va même jusqu'à prédire que les investissements publics et privés pourraient dépasser ce qui avait été prévu. « Je pense qu'on a été un peu trop conservateur ».

Selon ce qu'a appris Radio-Canada, dans le cadre d'un autre budget consacré à des études sur le déploiement de la stratégie maritime, seulement 100 000 $ sur un budget  de 1,5 M$ a été dépensé l'an dernier. « C'est vrai, admet Jean D'Amour, mais la stratégie existe seulement depuis la mi-juin.

« À tous niveaux, il s'agit de succès. L'argent, les bonnes quantités, les bonnes sommes d'argent aux bons endroits. C'est comme ça qu'on gère le Québec maintenant », conclut le député ministre du Bas-Saint-Laurent, en promettant que les gens seront épatés en voyant le nombre de projets qui s'en viennent d'ici la fin de l'année.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine