Retour

Suncor : un obstacle à la revitalisation de Rimouski-Est?

La conseillère municipale du district de Rimouski-Est, Cécilia Michaud, considère que c'est une bonne nouvelle qu'une étude plus approfondie soit faite quant à la possible contamination des sols à proximité des installations de Suncor.

Mardi dernier, on apprenait que la direction de la Santé publique du Bas-Saint-Laurent allait mener une enquête environnementale dans le district de Rimouski-Est pour déterminer si le secteur est contaminé et s'il présente des risques pour la santé des personnes qui l'habitent et le fréquentent.

Alors qu'elle tente de trouver des solutions pour revitaliser son district, la conseillère Cécilia Michaud considère que l'issue de cette étude sera déterminante pour l'avenir de Rimouski-Est :

« On va vivre avec les résultats, on est en consultations publiques pour le développement de Rimouski-Est [...] ça va être inclus dans l'évaluation de nos décisions », dit-elle.

Un avenir avec ou sans Suncor?

Cécilia Michaud affirme que dans un monde idéal, il n'y aurait pas d'installations de Suncor à Rimouski-Est. Le déversement survenu au début de l'année 2014 a contribué à inquiéter les citoyens qui vivent à proximité de l'installation de la pétrolière, selon elle.

Ça fait 50 ans qu'ils sont là, qu'on vit avec, mais il faut se poser la question si on veut encore vivre 50 ans dans cette situation-là.

Cécilia Michaud, conseillère du district de Rimouski-Est

La conseillère affirme que la Ville poursuit le dialogue avec les dirigeants de Suncor pour s'assurer que le quartier est bien sécuritaire. En attendant, La Commission scolaire des Phares a déménagé les élèves de l'école du Grand Défi, qui se trouve à proximité, par mesure préventive.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine