Retour

Survie de Fort-Prével : le ministre Lessard appelé en renfort

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, doit rencontrer sous peu les maires de Percé, de Gaspé et un groupe de citoyens qui souhaitent sauver Fort-Prével. La Société des établissements de plein air du Québec va fermer le lieu d'hébergement et son terrain de golf, si aucun acheteur ne se manifeste d'ici le 30 janvier.

Un texte de Martin Toulgoat

Le comité citoyen pour la sauvegarde de Fort-Prével a tenu une rencontre lundi soir qui a réuni 150 personnes.

Les personnes présentes ont conclu qu'une intervention du ministre était devenue inévitable. C'est que le comité dénonce le manque de collaboration de la Sépaq dans ce dossier.

La Sépaq affirme que Fort-Prével traîne un déficit accumulé de 17 millions de dollars, ce que remet en question le comité citoyen.

Aucun acheteur privé

Aucun promoteur privé ne s'est encore manifesté pour racheter le site de 80 hectares qui compte un terrain de golf, un motel, des terrains de camping et une auberge. Il a une valeur foncière de 2,4 millions de dollars.

Mais le comité citoyen et les municipalités demandent du temps, alors que l'option qui est sur la table est soit la mise en place d'un organisme à but non lucratif ou d'un organisme paramunicipal pour en assurer la gestion.

« Nous, ce qu'on va demander au ministre, c'est du temps, précise Jean-Hugues Gérard. Prével, c'est un joyau et il ne faut pas seulement penser en terme de golfeurs, parce qu'on ferait fausse route. Le sport est en déclin un peu partout dans le monde, mais le site est magnifique et il a un potentiel énorme pour ce qui est de l'hébergement notamment. On travaille présentement à mettre en valeur le site et nous espérons qu'on fera partie de la solution. »

Le ministre responsable de la Sépaq, Laurent Lessard, devait tenir cette rencontre mardi à Québec, mais un conflit d'horaire avec les élus a obligé son report à une date qui n'a toujours pas été déterminée.

Plus d'articles

Commentaires