Retour

Système de paie Phénix : une étudiante de Carleton reçoit enfin son dû

La nouvelle lui a été communiquée peu de temps après qu'elle ait raconté son histoire vendredi matin, dans le cadre de l'émission Bon pied bonne heure.

Cloé Francoeur travaillait au parc Forillon cet été. Le gouvernement lui devait encore un mois de salaire à cause des ratés du système.

« C’est une très bonne nouvelle, dit-elle. Je n’étais pas la seule dans cette situation. C’est vraiment du cas par cas. Quand j’ai commencé, le 20 juin, des saisonniers n’avaient pas encore eu de paie. » Elle avait reçu une paie d’urgence en juillet, mais rien d’autre jusqu’à aujourd’hui. 

Cloé Francoeur se débrouillait avec ses prêts et bourses, mais, dit-elle, c’est insuffisant pour tout payer.

En dépit de ces difficultés, l’étudiante dit avoir adoré son emploi de l’été passé. « J’y retournerais c’est sûr! », lance-t-elle.

Depuis la mise en place de Phénix, 80 000 employés, réguliers, temporaires et atypiques de la fonction publique fédérale ont soit reçu des chèques de paie incorrects ou pas de salaire. D’autres ont reçu trop d’argent.

L'Alliance de la fonction publique recommande aux employés touchés de s'en remettre à leur syndicat local.

Plus d'articles