Retour

Tadoussac misera sur les croisières internationales, malgré l'opposition

Tadoussac continuera de travailler à attirer des navires de croisières internationales, malgré l'opposition de Croisières Baie-Comeau et de la Ville de Baie-Comeau. 

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Baie-Comeau, Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre sont les trois escales officiellement reconnues par l'Association des croisières du St-Laurent sur la Côte-Nord. Tadoussac réussit tout de même à attirer des navires de croisières internationales et entend développer davantage ce volet touristique. 

Lundi, la Ville de Baie-Comeau a demandé à l'Association touristique régionale (ATR) de Manicouagan de ne plus qualifier de « complémentaire » l'escale de Tadoussac. 

L'ATR a tenté de calmer le jeu en lançant un appel à l'unité, mercredi.

Le maire de Tadoussac, Hugues Tremblay, assure que ces critiques ne changeront pas la stratégie touristique de sa municipalité. « Personne ne va nous dicter un code de conduite. On va aller de l'avant et on va augmenter de plus en plus. »

Selon lui, les autres ports de la Côte-Nord ne sont pas perçus comme des compétiteurs pour Tadoussac. Le maire affirme que ce sont les autres organisations qui refusent de collaborer.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité