Les 225 participants à la 14e Traversée de la Gaspésie (TDLG) à ski de fond seront rassemblés samedi au Gîte du Mont-Albert, en vue du grand départ dimanche matin.

En plus des skieurs, raquetteurs et journalistes d'ici et de l'étranger, le groupe compte une cinquantaine de bénévoles venus de partout en Gaspésie. Sans ces bénévoles, la tenue de la Traversée serait impossible. Une équipe de motoneigistes assure notamment la sécurité et l'approvisionnement des participants.

L'un des doyens chez les bénévoles et maire de Carleton-sur-Mer, Denis Henry, adore son expérience. « On aime, dit-il, la clientèle touristique, on aime leur faire connaître la Gaspésie. Si on veut une clientèle, si on veut que les gens apprécient la Gaspésie, il faut que chacun mette l'épaule à la route. »

La gestionnaire de l'événement, Hélène Francoeur, souligne que le bénévolat ne vient pas seulement aider financièrement la TDLG. « Les bénévoles sont essentiels, commente Mme Francoeur, beaucoup par le contact que les gens peuvent avoir parce que nos bénévoles sont pour la plupart des Gaspésiens. »

La Traversée de la Gaspésie compte aussi de nombreuses personnalités comme la porte-parole et comédienne Isabelle Richer, le comédien Guillaume Lemay-Thivierge, la comédienne Sophie Faucher ou le bédéiste Michel Rabagliati. La plupart de ces gens sont devenus au fil des ans les porte-parole de l'événement qui se veut aussi une grande fête de la neige.

Les skieurs de fond et raquetteurs commenceront leur aventure dans le parc de la Gaspésie dimanche en arpentant les sentiers du mont Ernest-Laforce et du mont-Albert.

Au cours des 14 dernières années, les skieurs ont dû affronter le froid intense, des tempêtes, le dégel et l'absence de neige. Cette année, la météo semble plus clémente. Une grande partie de la traversée devrait se dérouler sous le soleil avec un peu de neige vendredi, à l'arrivée, au centre-ville de Gaspé.

Plus d'articles