Retour

Témoignages de Québécois de l'Est au lendemain des attentats de Paris

Plusieurs Québécois originaires de l'Est du Québec se trouvaient dans la Ville Lumière lors des attaques. Ils racontent comment ils ont vécu le drame qui a secoué la capitale française.  

La nuit du vendredi a été mouvementée pour Alexandre Couture, étudiant en science politique à la Sorbonne de Paris. Le jeune bas-laurentien a suivi le fil des événements chez lui, sur les réseaux sociaux.

Alexandre Couture s'est rendu le lendemain dans le secteur de la salle de spectacle du Bataclan. Une prise d'otages a fait 89 morts lors d'un concert. Il est aussi passé devant le bar Le Carillon, où plusieurs personnes sont mortes lors d'une fusillade. Alexandre Couture constate que l'atmosphère est lourde et tendue à Paris au lendemain des attentats. 

D'autres témoignages

L'artiste gaspésienne Maryse Goudreau, qui devait participer à une foire de la photographie à Paris, résidait à deux stations de métro d'un des épicentres du drame.

Tout juste avant qu'elle ne se décide à sortir de l'appartement, une amie l'a prévenue des évènements et du chaos qui régnait dans la ville.

Le chef cuisinier Frédéric Boucher de Mont-Joli travaille dans un restaurant situé tout près du petit Cambodge, un des établissements qui ont fait l'objet d'attaques vendredi soir à Paris. Même s'il n'a rien vu ni même entendu de la fusillade qui a fait de nombreux morts, il a tout de même vécu avec angoisse cet épisode dramatique.

Plus d'articles

Commentaires