Retour

Tempête sur la Côte-Nord : plus de peur que de mal

La tempête de vendredi aura semé l'inquiétude sur toute la Côte-Nord. La région de Sept-Îles a été la plus affectée, les vagues déferlantes provoquant l'évacuation d'une vingtaine de résidences à la suite d'inondations.

Un texte de Louis Garneau

En cette veille du Jour de l'An, la Ville de Sept-Îles est à pied d'oeuvre pour sécuriser les secteurs touchés par des inondations. Des rues se sont transformées en rivière vendredi, tandis que la marée était à son plus haut.

Des résidences riveraines se sont retrouvées isolées, entourées d'eau glacée. Samedi, 2 résidences étaient toujours évacués dans le secteur Clark et 3 dans le secteur Galix.

Après les évacuations, l'heure est maintenant à constater les dommages.

Un centre de commandement a été ouvert à l'hôtel de ville de Sept-îles afin de coordonner les opérations. Selon le directeur général de la ville, Claude Bureau, le ministère des Affaires municipales pourrait instaurer un programme d'indemnisation pour les gens qui auraient eu des dommages plus importants. Un total de 35 citoyens ont appelé les autorités pour signaler des dommages à leurs propriétés.

Ce que je peux vous dire sur le terrain, c'est qu'on a assurément à tout le moins deux résidences principales qui sont très endommagées, pour ne pas dire des pertes totales.

Claude Bureau, directeur général, Ville de Sept-Îles

Les infrastructures municipales ont aussi été endomagées. La promenade du Vieux quai a été balayée par les vagues déferlantes et aura besoin d'importantes réparations.

Les représentants du ministère de la Sécurité Publique s'affairent à réaliser une évaluation plus complète des dégâts.

Les spectaculaires vagues déferlantes ne semblent pas avoir frappé aussi lourdement ailleurs dans la région.

Une famille a été évacuée à Port-Cartier, dans le quartier McCormick, tandis qu'à la Pointe-aux-Anglais, des roulottes de camping de la rue Desrosiers ont été dérangées par les vagues.

Par ailleurs, aucune résidence principale ne semble avoir été évacuée entre Baie-Trinité et Kegaska, malgré les dommages constatés sur des dizaines de terrains riverains.

Les quais municipaux de Natashquan, Havre-Saint-Pierre, Ekuanitshit et Baie-Comeau ont été submergés, avec des dommages relativement mineurs. La route 138 a dû être déblayée et nettoyée en différents endroits par les éqjuipes du ministère des Transports.

Avec les informations de Katy Larouche

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine