Retour

Terminal pétrolier à Belledune : les Micmacs veulent le respect de leurs droits ancestraux

Les trois communautés micmaques de la Gaspésie poursuivent le gouvernement du Nouveau-Brunswick et la compagnie Chaleur Terminals qui compte développer un port pétrolier à Belledune dans cette province. Les audiences ont commencé mardi et se poursuivent mercredi.

Un texte de Jean-François DeschênesTwitterCourriel

Plus de 200 wagons par jour pourraient circuler sur les rails pour acheminer le pétrole de l'Ouest canadien vers les Maritimes. L'un des trajets envisagés passe par Mont-Joli et la Vallée-de-la-Matapédia, au Québec, pour ensuite se rendre vers le port de Belledune.

L'avocat des communautés micmaques de la Gaspésie, Me Richard Jeannotte, soutient qu'il n'y a pas eu de véritable consultation des Premières Nations et que le projet contrevient à leurs droits ancestraux.

Il appuie ses revendications sur un jugement de la Cour suprême du Canada en 2004. 

Mardi, lors des audiences, il a notamment été question des dangers du transport de pétrole par train, ainsi que du transport par bateau dans la Baie-des-Chaleurs.

La cour prolongera l'audience de trois jours, du 17 au 19 mai, pour entendre les arguments des avocats de Chaleur Terminals et du gouvernement provincial.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine