Retour

Terminal pétrolier à Belledune : les Micmacs veulent le respect de leurs droits ancestraux

Les trois communautés micmaques de la Gaspésie poursuivent le gouvernement du Nouveau-Brunswick et la compagnie Chaleur Terminals qui compte développer un port pétrolier à Belledune dans cette province. Les audiences ont commencé mardi et se poursuivent mercredi.

Un texte de Jean-François DeschênesTwitterCourriel

Plus de 200 wagons par jour pourraient circuler sur les rails pour acheminer le pétrole de l'Ouest canadien vers les Maritimes. L'un des trajets envisagés passe par Mont-Joli et la Vallée-de-la-Matapédia, au Québec, pour ensuite se rendre vers le port de Belledune.

L'avocat des communautés micmaques de la Gaspésie, Me Richard Jeannotte, soutient qu'il n'y a pas eu de véritable consultation des Premières Nations et que le projet contrevient à leurs droits ancestraux.

Il appuie ses revendications sur un jugement de la Cour suprême du Canada en 2004. 

Mardi, lors des audiences, il a notamment été question des dangers du transport de pétrole par train, ainsi que du transport par bateau dans la Baie-des-Chaleurs.

La cour prolongera l'audience de trois jours, du 17 au 19 mai, pour entendre les arguments des avocats de Chaleur Terminals et du gouvernement provincial.

Plus d'articles