Retour

Thé du Labrador et aronia : deux puissants antioxydants cultivés en Gaspésie

Christiane Robitaille et Jean-Jacques Brigodet, un couple de jeunes retraités de Québec, viennent de se lancer dans la culture du thé du Labrador et de l'aronia, un arbuste qui produit des petits fruits, à Newport, en Gaspésie. Ils ont été séduits par le grand potentiel antioxydant de ces deux plantes.

Un texte de Brigitte Dubé

Écouter ici le reportage radio d'Isabelle Larose.

Ayant tout quitté pour se livrer à leur passion, ils se décrivent comme les seuls planteurs de thé en Amérique du Nord. Ils créent des produits alimentaires tels que des tisanes, des confits et des vinaigres à partir de ces deux plantes, sous le nom de « Naturellement antioxydant ».

Le thé du Labrador pousse naturellement dans les forêts gaspésiennes. Quant à l'aronia, il s'agit d'un petit fruit noir avec beaucoup de tanin. Il ne pousse pas naturellement en Gaspésie, mais dans certaines régions du Québec. Les Robitaille-Brigodet l'ont découvert sur Internet. « En Europe, c'est très connu, mentionnent-ils. Au Québec, il y a des gens qui en cultivent au Saguenay-Lac-Saint-Jean et dans la région de Québec. »

Ils récoltent par ailleurs les fleurs, les feuilles et les graines du thé du Labrador.

Ce qui se voulait un projet de retraite est devenu une occupation à temps plein « plus prenante qu'on l'aurait pensé », disent-ils.

Pour le moment, ils s'approvisionnent à l'extérieur pour suffire à la demande, mais ils visent l'autosuffisance d'ici 2017.

Plus d'articles

Commentaires