Retour

Tordeuse des bourgeons de l'épinette : les producteurs privés montent au front

Le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent demande une lutte concertée contre la tordeuse des bourgeons de l'épinette. Ses membres demandent notamment que la forêt privée puisse être protégée au même titre que la forêt publique.

Le président du Syndicat, Roger Vaillancourt, indique que l'épidémie progresse de manière exponentielle en forêt privée alors que les programmes d'arrosage du gouvernement du Québec sont limités à la forêt publique.

Selon le Syndicat, les superficies atteintes en forêt privée ont doublé de 2014 à 2015 pour atteindre 389 000 hectares. Au Bas-Saint-Laurent, 50 % de la forêt, soit un total de 833 000 hectares, appartient à des producteurs de bois privés. Les MRC les plus touchées sont celles de Vallée de la Matapédia, de la Matanie, de la Mitis et de Rimouski-Neigette.

L'épidémie tente aussi une percée en Haute-Gaspésie, selon le Syndicat. Le président du Syndicat affirme que les propriétaires de boisés privés n'ont pas les moyens d'assumer seuls les arrosages, et demande l'aide de Québec.

Actions demandées

Les producteurs veulent donc un programme d'arrosage qui s'adresse également aux producteurs privés.

Le Syndicat demande aussi que de l'aide soit prévue pour assurer le renouvellement de la forêt atteinte par l'épidémie et que la Société de protection des forêts contre les insectes et les maladies soit mandatée pour évaluer la faisabilité d'un plan de lutte directe contre la tordeuse.

Le Syndicat des producteurs forestiers interpelle les MRC pour qu'elles les appuient dans leurs démarches. Les producteurs veulent aussi rencontrer le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour, et le ministre des Ressources naturelles, Laurent Lessard.

Toutes les démarches du syndicat sont issues d'une rencontre des intervenants de la forêt privée sur la lutte contre la tordeuse survenue à la fin 2015.

Plus d'articles