Retour

Tragédie de L'Isle-Verte : peu de changements un an après la publication du rapport du coroner

Un an après la publication du rapport sur la tragédie de la Résidence du Havre, à L'Isle-Verte, des gestionnaires d'organismes sans but lucratif (OSBL) en habitation ou de résidences privées pour personnes âgées jugent que peu de choses ont changé, sauf la formation des pompiers. Et ce, même si Québec a procédé à une série d'annonces.

Le président de la Fédération des OSBL en habitation du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Les-îles, Gervais Darisse, affirme que suite au rapport du coroner Cyrille Delâge, les débats avec le gouvernement sont plus importants que les changements concrets.

« Il n'y a pas grand-chose qui a changé véritablement. La nouvelle obligation pour les gicleurs, on a cinq ans pour s'y conformer. L'autre partie, c'est la volonté de respecter, de s'engager à respecter les règlements existants. Quand les règlements sont difficiles à appliquer, il y a des échappatoires », explique Gervais Darisse.

Monsieur Darisse souligne toutefois que la question de la sécurité demeure une préoccupation quotidienne pour les gestionnaires de résidences pour aînés. Il estime ainsi que le plus grand changement en deux ans en a été un de mentalité, car plus personne, selon lui, ne néglige cette question.

« Dans les résidences pour personnes âgées, je pense qu'on ne parle que de cela, de la sécurité, depuis l'incendie de L'Isle-Verte. On ne peut pas passer à côté. On ne peut vraiment pas. C'est trop important », conclut monsieur Darisse.

Des règles qui tardent à venir

Les nouvelles règles, promises par le gouvernement, au sujet de la certification des résidences pour personnes âgées ne sont toujours pas entrées en vigueur. De la même manière, il n'y a pas de changement de la procédure pour déterminer qui est une personne autonome ou non autonome. Le coroner Delâge avait insisté sur cette question, car la tragédie de L'Isle-Verte soulevait de nombreuses questions à cet égard. 

Gicleurs

Des gestionnaires de résidences s'interrogent également sur le nouveau programme d'aide pour l'installation de gicleurs. Ils notent que les formulaires pour se prévaloir du nouveau programme ne sont disponibles que depuis deux semaines. « On ne peut que les remplir », dit l'un de ces gestionnaires.

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, seulement 44 des quelque 1200 résidences pour personnes âgées du Québec ont soumis une demande. Du nombre, six ont pignon sur rue au Bas-Saint-Laurent.

La CAUREQ applique les recommandations

Le Centre d'appel d'urgence des régions de l'Est du Québec (CAUREQ), qui reçoit les appels du service 911, a été le premier organisme à appliquer rapidement une recommandation du rapport du coroner Cyrille Delâge.

La directrice générale du CAUREQ, Carole Raîche, a décidé de traiter avec le même niveau d'urgence les appels faits directement au service 911 et ceux en provenance des centrales privées d'alarme. Un changement appliqué avant même la publication du rapport du coroner.

Lors de l'enquête du coroner Delâge, la présentation des enregistrements des appels d'urgence dans la nuit du 23 janvier 2014 avait permis de constater que le préposé de la centrale d'alarme, sous contrat avec la Résidence du Havre, avait été placé en attente pendant 33 secondes avant de pouvoir aviser l'agent du CAUREQ du début de l'incendie.

Formation des pompiers

En décembre 2014, le gouvernement du Québec avait annoncé un budget particulier de près de 20 millions de dollars pour faciliter la formation des pompiers volontaires. Le programme faisait suite à la tragédie de L'Isle-Verte.

Dans son rapport d'enquête, le coroner Cyrille Delâge recommandait fortement au gouvernement du Québec d'investir massivement dans la formation des pompiers volontaires. Selon le ministère de la Sécurité publique, le quart de ce budget prévu pour cinq ans est déjà dépensé. 

Près de 4000 pompiers se sont inscrits à une formation en sécurité incendie au cours de la dernière année. Du nombre, plus de 1500 l'ont réussie.

D'après les informations recueillies par Denis Leduc

Plus d'articles