Retour

Transfert des entreprises familiales : de nouvelles mesures freinées au fédéral

Dorénavant, les propriétaires d'entreprises familiales pourraient économiser jusqu'à 200 000 $ en impôt en vendant à leurs enfants, grâce à de nouvelles mesures fiscales annoncées par Québec. Il sera pourtant difficile d'en profiter sans que les règles changent aussi à Ottawa.

Pas facile de trouver de la relève pour les propriétaires de fermes familiales. Ce l'est encore moins lorsqu'ils doivent payer plus cher d'impôt en transférant leurs fermes à leurs enfants. Pour Réjean Ross, de la ferme Préross de Sainte-Luce, c'est le coeur qui l'emporte sur l'argent.

Les nouvelles mesures fiscales annoncées par Québec dans le dernier budget veulent favoriser le transfert des entreprises familiales à la génération suivante.

Cette mesure permettra aux parents d'être moins pénalisés financièrement. Mais selon le fiscaliste Mathieu Duchesne, encore faut-il qu'Ottawa emboîte le pas.

« Donc le chemin qu'on va prendre va donner des avantages au Québec, mais va donner un désavantage au fédéral », explique le fiscaliste.

Le député néo-démocrate Guy Caron affirme qu'il poursuit ses représentations auprès d'Ottawa afin d'harmoniser ses pratiques avec celles de la province. En attendant, les propriétaires d'entreprises pourraient être plus avantagés à vendre à des étrangers plutôt qu'à leurs enfants.

D'après le reportage de Julie Tremblay.

Plus d'articles

Commentaires