Retour

Transport de pétrole par train : Rimouski réclame des audiences publiques

Le conseil municipal de Rimouski demande la tenue d'audiences publiques du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) sur le transport de pétrole par train relativement au projet de Chaleur Terminals à Belledune, au Nouveau-Brunswick.

Dans le cadre de ce projet de terminal pétrolier, deux convois de 120 wagons pourraient transiter chaque jour par Rimouski.

Lors de la séance du conseil municipal, mardi soir, les élus ont demandé au ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, que le BAPE se penche sur la question, « compte tenu des risques pour la sécurité de la population », a affirmé le maire Éric Forest.

Selon le maire, il s'agit de la première étape pour obtenir toute l'information sur le projet de Chaleur Terminals.

Une démarche applaudie

Une centaine de personnes ont demandé aux élus de Rimouski d'interdire le passage de trains transportant du pétrole sur le territoire de la Ville, lors de la séance du conseil municipal.

Le porte-parole du groupe Non à une marée noire dans le Saint-Laurent, Martin Poirier, a salué la démarche des élus municipaux.

« Pour les citoyens qui sont venus spécialement par rapport aux préoccupations avec le transport de pétrole par train, ce premier pas de la Ville de Rimouski [...] mérite une main d'applaudissements », a-t-il affirmé aux élus.

En août dernier, le groupe environnementaliste a par ailleurs lancé une pétition à l'Assemblée nationale contre le projet

Peu d'intérêt de la part du ministre Heurtel

Le ministre de l'Environnement, David Heurtel, a montré peu d'enthousiasme face à la demande de la ville de Rimouski.

Interrogé à sa sortie du conseil des ministres, il a rapidement répondu que le gouvernement avait déjà mis en place un processus pour évaluer l'ensemble de la filière pétrolière au Québec.

Il a ainsi manifesté peu d'intérêt pour des consultations publiques sur ce projet spécifique du promoteur Chaleur terminal.

Plus d'articles

Commentaires