Retour

Travaux pour adapter le quai de Tadoussac aux nouveaux traversiers

La Société des traversiers du Québec prévoit modifier le quai d'accostage de Tadoussac en vue de l'arrivée de ses nouveaux traversiers au printemps 2017.

Comme les nouveaux navires seront plus longs de 10 mètres, elle souhaite ajouter un duc-d'albe, technique qui nécessite l'installation de quatre à six pieux d'acier soutenant un butoir en béton.

D'une durée de quatre mois, les travaux ne nécessitent aucun dynamitage, déboisement ni dragage, mais pourraient avoir des répercussions sur l'habitat des mammifères marins.

Isabelle Beaudoin, directrice de la sécurité et de l'environnement à la Société des traversiers du Québec, explique qu'une étude a été réalisée et que plusieurs mesures ont été mises en place, en collaboration avec Pêches et Océans Canada, pour minimiser les effets sur les bélugas.

« On prévoit des mesures de confinement, donc un rideau de bulles d'eau, décrit-elle. Il permet de réduire le son qui pourrait perturber nos mammifères marins. On ne fera pas non plus de travaux la nuit et on va également avoir une zone de surveillance de 600 mètres. Chaque fois qu'il y aura un individu dans cette zone de 600 mètres, on va arrêter les travaux pour ne pas perturber l'espèce. »

Isabelle Beaudoin ajoute que les travaux ne se dérouleront pas pendant la période de l'habitat essentiel du béluga.

Le BAPE tiendra une séance d'information mardi prochain (24 mai), à Tadoussac, à propos de ce projet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine