Retour

Tri des déchets : les Madelinots s'améliorent

Si les Madelinots sont de plus en plus responsables en matière de tri des déchets, la partie n'est pas gagnée du côté des industries et des commerces.

Le tri à la source a été instauré il y a plus de 20 ans dans l'archipel, et depuis les Madelinots sont devenus premiers de classe dans le recyclage.

D'ici l'été, leur bac de matière non recyclable ne sera vidé qu'une fois par mois.

L'agent de sensibilisation Jules Richard y voit le résultat des efforts de sensibilisation, tant sur le plan du compostage que celui du recyclage. Pour la Municipalité, ces résultats se traduisent par une facture amoindrie de la gestion des déchets.

Tous les déchets des Îles sont enfouis à Victoriaville au coût de 5000 $ par remorque de déchets. La Municipalité calcule qu'il y a 20 camions de moins par année qui se rendent dorénavant à Victoriaville ce qui lui permet d'économiser 100 000 $.

Entreprises à sensibiliser

La Municipalité veut maintenant améliorer le tri des matières recyclables des institutions, des commerces et des industries. Plusieurs ballots arrivent à Victoriaville mal triés et trop humides pour être recyclés.

Une partie importante de ces déchets recyclables est finalement enterrée à Saint-Rosaire.

De nombreux efforts sont en cours pour améliorer la situation.

Après une visite du Centre de gestion des matières résiduelles aux Îles l'été dernier, la firme Gestera avait fait des recommandations pour accompagner les commerces des Îles en ciblant partout un employé responsable du tri des déchets.

Un programme a été mis sur pied pour visiter les commerces et les inciter à améliorer leur tri. Jusqu'à maintenant, les résultats sont positifs. Un travail qui est loin d'être terminé, selon le directeur de l'hygiène publique, Jean Richard.

Les dépenses pour la gestion et le transport des déchets des Îles-de-la-Madeleine sont de 3,7 millions de dollars par année, soit 17 % du budget total de la municipalité.

Plus d'articles

Commentaires