Retour

Trois chasseurs de phoque madelinots plaident non coupables

Trois des huit Madelinots accusés d'avoir pratiqué la chasse aux phoques sans permis, à l'île Brion, ont plaidé non coupables cette semaine, au palais de justice de Havre-Aubert.

Pêches et Océans Canada les accuse aussi de s’être trouvés près d'un lieu de chasse sans permis d'observation.

Dany Bourgeois, Nicolas Beaupré et Jonathan Vigneau doivent revenir au palais de justice de Havre-Aubert le 5 avril. Leur avocate, Christine Lafrance, explique les avantages de cette stratégie.

« Le fait d’avoir plaidé non coupable nous permet de recevoir la preuve de la Couronne et de l’analyser pour savoir si tous les éléments du fardeau sont remplis de leur côté, explique-t-elle. Ils doivent prouver hors de tout doute raisonnable chaque élément fondamental de l’infraction. »

Les cinq autres accusés devraient aussi plaider non coupables, mais n'ont pas encore comparu, indique Christine Lafrance.

En plus d'être poursuivis par le gouvernement fédéral, les huit chasseurs sont aussi accusés par le ministère de l’Environnement du Québec d'avoir chassé dans la réserve écologique de l'île Brion sans autorisation préalable, en janvier 2016. Ils ont écopé d'amendes totalisant 35 000 dollars.

Leur cause sera entendue dans quelques semaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine