Retour

Tugliq retire sa demande pour le projet Bourque

Tugliq Énergie a dû retirer sa demande de permis d'exportation déposée à l'Office national de l'énergie (ONE) pour le projet d'extraction de gaz naturel sur le site Bourque près de Murdochville.

Tugliq explique qu'elle a toujours de l'intérêt pour ce projet, mais que la compagnie d’exploration Pétrolia n’a pas confirmé le potentiel de la ressource.

D’après Tugliq, l'Office n'a pas accepté de lui accorder un délai supplémentaire pour la tenue des consultations publiques qui sont conditionnelles à l'obtention de ce permis.

La demande de l’entreprise avait été déposée à la fin de l’été. Tugliq aurait dû tenir ces audiences le 27 janvier ce qui était impossible puisque l’évaluation de la ressource n’est pas terminée.

Le projet évalué à 600 000 millions de dollars n'est pas pour autant compromis et respecte toujours les délais, selon le président-directeur général de Tugliq, Laurent Abbatiello.

« L'Office national de l’énergie a été plus rapide que ce que l'on avait prévu dans notre plan pour l'analyse de notre projet et de notre demande de permis, précise M. Abbatiello, on avait tablé sur six à neuf mois, on est en dessous des six à neuf mois, donc tout simplement, ça entrait en conflit avec d'autres activités de l'entreprise. »

Tugliq espère déposer une nouvelle demande de permis d'exportation à l’ONE au printemps prochain. Il lui faudra toutefois attendre que Pétrolia valide le potentiel de ses puits Bourque numéro 1 et Bourque numéro 3.

Le gouvernement Couillard, par l’intermédiaire de Ressources Québec, a investi 12,3 millions de dollars dans le gisement Bourque.

En 2015, Tugliq Énergie visait 2016 pour de premières livraisons de gaz à travers des projets pilotes de petites dimensions et l’implantation finale de ses installations dans la baie de Gaspé en 2018-2019.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine