Retour

Un 2e parc éolien aux Îles-de-la-Madeleine: le maire n'a pas été approché

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, ne voit pas l'intérêt d'un autre parc éolien dans l'archipel pour le moment. Il dit n'avoir reçu aucune demande d'autorisation de la part des promoteurs.

Cette semaine, la société Tugliq a émis la possibilité de développer un projet à Grosse-Île, sur l'ancien site de la mine Seleine.

Le propriétaire du terrain, la compagnie Sel Windsor, appuie la démarche, mais Jonathan Lapierre n'a reçu aucune proposition ou demande de rencontre en ce sens.

« On entend beaucoup de choses, mais on a eu peu de documents, pas de plan d'affaires de déposé, ni de demande d'autorisation d'implantation », indique-t-il.

Jonathan Lapierre rappelle qu'il y a bientôt 10 ans, les maires de l'archipel se sont dotés d'outils d'encadrement pour baliser les projets de développement.

En respectant ce modèle, un parc composé de trois éoliennes est déjà en voie de réalisation avec Hydro-Québec.

Jonathan Lapierre rappelle également que le projet qui est développé actuellement avec la société d'État et la municipalité des Îles se situe dans une zone éloignée des habitations, et aura peu d'impact visuel sur le paysage.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine