Retour

Un arbre de l'espoir contre la violence faite aux femmes à Sept-Îles

À Sept-Îles, le comité organisateur des 12 jours d'action pour l'élimination de la violence envers les femmes a dévoilé mardi son arbre de l'espoir au Musée Shaputuan. Cette activité a clôturé les 12 jours de sensibilisation et a commémoré l'anniversaire de la tuerie de Polytechnique, qui a fait 14 victimes il y a 27 ans.

À cette occasion, le film Polytechnique de Denis Villeneuve a été projeté au Musée Shaputuan.

L’arbre de l’espoir incarne une femme dont les racines représentent les valeurs fondamentales du féminisme, et les branches sont des messages qui visent à éliminer la violence faite aux femmes.

La coordonnatrice et intervenante au CALACS de Sept-Îles, Mélanie Martel, rappelle que la Côte-Nord est l’une des régions où il y a le plus haut taux de violence conjugale.

Plusieurs hypothèses expliquent cette situation, selon elle.

On est une région éloignée et il y a beaucoup d’inégalité sociale.

Mélanie Martel, coordonnatrice au CALACS

La travailleuse sociale et intervenante communautaire aux services de première ligne du Centre Uauitshitun, Germaine McKenzie, explique que l'organisme souhaite dresser un portrait de la violence dans la communauté de Uashat-Maliotenam. Un projet qui pourrait se concrétiser l'an prochain.

En 2017, on va faire le portrait de la communauté, on va allez voir plein de personnes, des organismes. Selon la demande, selon ce qui va ressortir de ce portrait-là, on va faire des activités.

Germaine Mckenzie, intervenante au Centre Uauitshitun

À Ottawa, le premier ministre Justin Trudeau a déposé des fleurs sur la Colline du Parlement à la mémoire des 14 jeunes femmes abattues il y a 27 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine