La Commission scolaire des Chic-Chocs nomme un de ses bâtiments de Sainte-Anne-des-Monts, le Centre Micheline-Pelletier, l'actuelle mairesse.

Un texte de Jean-François Deschênes

Depuis 2013, l'endroit offre les formations professionnelles Plomberie et chauffage et Montage de lignes électriques, un dossier que Mme Pelletier a longuement défendu. Il s'agit de l'ancien local de fabrication de machine vidéo poker de Spielo Gaming international fermé il y a quelques années

Pour le président de la Commission scolaire, Jean-Pierre Pigeon, il s'agit d'une façon de rendre hommage à l'ex-enseignante qui « a été un acteur clé dans la mise en place de la nouvelle offre de la formation en Haute-Gaspésie ». D'ailleurs, précise-t-il, « on travaille encore en collaboration pour agrandir ce centre. »

Micheline Pelletier honorée

La principale intéressée a commencé à enseigner en 1964. Mme Pelletier se dit fière d'avoir contribué à la création d'écoles alternatives pour décrocheurs ou analphabètes, à l'enseignement collégial virtuel et au centre de formation professionnelle.

Le gouvernement n'est pas facile à convaincre précise-t-elle « Convaincre les ministères, le ministère de l'Éducation entre autres, de développer à Sainte-Anne-des-Monts, un centre de formation professionnelle de neuf millions. On s'est souvent fait dire qu'on avait des rêves absurdes pis qu'ils ne voyaient pas comment ils investiraient autant d'argent dans une ville comme la nôtre. »

Bâtiment au nom d'une personne vivante

Nommer un bâtiment public au nom d'une personne vivante et encore en politique active constitue un risque que la Commission scolaire a bien voulu prendre.

Jean-Pierre Pigeon affirme que la question a été soulevée, mais le comité a quand même accepté de le faire. D'autres infrastructures portent le nom de gens encore actifs, par exemple la bibliothêque Gilles-Vigneault du Cégep de Rimouski, ou la salle Isabelle-Boulay à Matane.

« J'ose penser que ça va bien se passer parce qu'il existe déjà d'autres bâtiments dans d'autres milieux que ce soit scolaire ou municipal ou provincial où il y a des gens qui sont reconnus. »

 

Plus d'articles

Commentaires