Retour

Un Carrousel du film particulièrement réussi à Rimouski

C'est un succès sur toute la ligne pour le 35e Carrousel international du film de Rimouski selon sa directrice générale, Sandrine Berger.

Un texte de Richard Lavoie

L’événement qui se déroulait du 1er au 8 octobre a fait honneur à sa réputation et a une fois de plus démontré sa pertinence dans l’univers culturel québécois selon l'organisation.

« Tout le monde était extrêmement heureux de la programmation et de l’ambiance du Festival », ajoute-t-elle.

De fait, le public qu’il soit de Rimouski ou d’ailleurs était au rendez-vous, affirme avec fierté, celle qui a mené à bon port l’événement avec son équipe d’une dizaine d’employés et d’une centaine de bénévoles.

Même si la compilation n’est pas encore terminée, Sandrine Berger estime que la fréquentation dans les différents lieux de diffusion a pratiquement doublé cette année.

Carrousel de nuit

Le volet Carrousel de nuit s’est particulièrement démarqué selon la directrice générale. La soirée bleu nuit, la projection participative Harry Potter, le Ciné-marin et la soirée disco-tropical ont tous connu de beaux succès.

« Ces évènements ont aidé les gens à comprendre que le Carrousel n’est pas que pour les enfants », croit Sandrine Berger.

Cette année, le festival a utilisé de nombreux lieux de diffusion : la coop Paradis, la brasserie le Bien, le Malt, le parc de la Gare et le restaurant Les Affamés. « On n’a pas fait salle comble partout, mais en plusieurs endroits », se réjouit la porte-parole.

Un budget de 200 000 $

Même si le financement demeure toujours un enjeu, Mme Berger estime que le festival se tire bien d’affaire.

Les subventions gouvernementales, la contribution des partenaires privés et des commandites, combinées avec les revenus générés par la billetterie et la vente d’articles promotionnels, permettent de réunir les 200 000 $ nécessaires pour organiser l’événement.

Il y aura donc un 36e festival l’an prochain.

Plus d'articles

Commentaires