Un jeune couple de la région de Québec lance une campagne de sociofinancement pour construire un chalet écoresponsable, communautaire et autosuffisant à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup. La construction de type mini-maison servirait à accueillir des gens qui ont besoin de répit, comme les proches aidants.

Un texte d’Édith Drouin

Jonathan Gaumond et Camillia Pilon ont fait une partie de leurs études en Gaspésie. C’est à ce moment qu’ils ont eu l’idée de créer un endroit de répit en région.

Le couple cherche actuellement à établir des partenariats avec des organismes locaux pour accueillir des personnes qui ont besoin de décompresser.

Jonathan Gaumond fait par exemple allusion aux proches aidants, aux femmes victimes de violence conjugale ou encore, à des jeunes qui voudraient passer du temps en nature.

Le couple a déjà fait l’acquisition d’un terrain près du lac Saint-François à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup. Ils veulent y construire un chalet avec des matériaux recyclés, qui serait autosuffisant grâce à l’utilisation de panneaux solaires et d’un système de géothermie.

Le coût du projet est estimé à 12 000 $. Le couple, qui utilisera aussi le chalet, compte débourser 7000 $ et amasser le reste des fonds à l’aide d’une campagne de sociofinancement via le site internet GoFundMe.

Les deux étudiants espèrent terminer la construction de la structure du chalet d’ici la fin de l’été. Ils visent toutefois l’été 2018 pour une mise en marche du projet.

Plus d'articles

Commentaires