Retour

Un climat de tension règne dans la Municipalité de Rivière-Saint-Jean

Un conflit divise les élus et les employés de la Municipalité de Rivière-Saint-Jean.

La directrice générale de Rivière-Saint-Jean, Louise Rodgers, a envoyé une mise en demeure au conseil municipal. Cet avis légal fait suite à un avis disciplinaire déposé à son endroit lors de la séance du conseil du 2 février.

Les élus municipaux lui reprochaient d'avoir divulgué des informations confidentielles à plusieurs reprises.

La Municipalité a mandaté la firme d'avocat Municonseil afin de répondre à la mise en demeure.

Au même moment, elle gérait un autre conflit de travail. L'employée municipale Odette Dérosby Edwards a déposé une plainte pour harcèlement psychologique contre la Municipalité de Rivière-Saint-Jean.

La requête a été entendue le 18 avril par le Tribunal administratif du travail qui n'a pas encore rendu son verdict.

Une communauté sous tension

L'entrepreneur de Rivière-Saint-Jean, Renaud Parisée, en a assez de l'atmosphère conflictuelle qui règne dans la communauté.

Il souhaite que les élus mettent de côté leurs différends et se consacrent à l'essor du village.

« Il faut avoir confiance en nous autres », soutient-il.

Avec les informations de Katy Larouche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine