Retour

Un couple de La Rédemption offre des terrains pour attirer de jeunes familles

Deux citoyens de La Rédemption, dans La Mitis, ont décidé de donner des terrains pour attirer de jeunes familles dans leur village. Tous les moyens sont bons pour lutter contre la dévitalisation, un défi pour de nombreux villages de nos régions.

Au total, c'est cinq terrains d'une valeur de 5000 à 7000 $ chacun que Jean-Sébastien Caron et Vanessa Roussel, un jeune couple, ont donc décidé de donner. Un cadeau qu'ils sont prêt à faire à toute jeune famille prête à s'installer dans le village d'environ 500 habitants. Un coup de tête, selon eux.

« On s'est rendus compte qu'on avait une belle superficie non utilisée, et qu'elle était zonée blanche pour la construction de résidences. Et on s'est dit pourquoi nous on en a pas besoin, on pourrait l'offrir, le donner au suivant », explique Jean-Sébastien Caron.

Vanessa Roussel ajoute que les petites municipalités ont de la difficulté a attirer des nouveaux arrivants. « On s'est dit qu'en donnant des terrains comme ça on pouvait donner un coup de pouce à notre communauté. »

Le couple élève leurs trois jeunes enfants dans le village. Mais il est difficile pour d'autres jeunes familles de les imiter, parce que les terrains disponibles se font rares à La Rédemption.

La municipalité veut emboîter le pas

La mairesse suppléante de La Rédemption, Madeleine Perreault, affirme que la municipalité veut emboîter le pas, mais que contrairement aux particuliers, elle ne peut donner de terrains.

« [On] veut donc adopter un règlement pour aménager de nouveaux terrains, et offrir un crédit de taxes foncières à ceux qui les achèteront », mentionne madame Perreault.

La mairesse suppléante ajoute que La Rédemption perdra sa classe de pré-maternelle, faute de cleintèle. « Alors si on amène des jeunes, on va garder notre école », souligne-t-elle.

Et l'initiative des Caron-Roussel a déjà commencé à porter fruit. « Présentement il y a deux familles qui se sont manifestées, et deux personnes dans la cinquantaine. Nous on priorise surtout les jeunes familles », conclut Jean-Sébastien Caron.

Si tout se passe comme prévu, les premières familles pourraient s'installer à La Rédemption dès l'été.

D'après le reportage d'Ariane Perron-Langlois

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité