Retour

Un défi de taille pour les conservateurs dans l'Est du Québec

La campagne électorale fédérale est commencée depuis 11 jours, pourtant deux des cinq circonscriptions de l'Est du Québec ne comptent pas encore de candidat conservateur.

Le parti au pouvoir n'a toujours pas annoncé de candidat dans la circonscription de Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia. Les conservateurs pourraient toutefois annoncer leur candidat dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques au cours des prochains jours.

Le portrait dans l'Est du Québec

Dans Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-loup, Bernard Généreux, ex-député conservateur de 2009 à 2011, tentera de regagner le siège qu'il a perdu par seulement neuf voix aux mains du NPD en 2011.

Dans Gaspésie-Iles-de-la Madeleine, le candidat est Jean-Pierre Pigeon, un résident de Sainte-Anne-des-Monts. Il est le président de la Commission scolaire des Chic-Chocs et vice-président de Hockey Bas St-Laurent.

Sur la Côte-Nord, dans Manicouagan, Yvon Boudreau représentera le Parti conservateur. Le retraité de la compagnie Cargill est également conseiller municipal depuis plusieurs années à la ville de Baie-Comeau.

Un défi pour le Parti conservateur du Canada

Selon l'analyste politique Marcel Marsolais, du Cégep de Baie-Comeau, la situation n'est pas facile pour le Parti conservateur dans l'Est du Québec, où les candidats néo-démocrates paraissent tous en position de force pour le moment. « C'est difficile d'entrevoir une inversion de la tendance en ce moment. Au moment où on se parle, les néo-démocrates sont bien en selle dans la plupart des comtés ».

Toutefois, rien n'est impossible, selon Marcel Marsolais, « on l'a vu en 2011, avec l'élection de tous ces candidats néo-démocrates dans l'Est du Québec ».

Dans les 78 circonscriptions que compte le Québec, le Parti conservateur a jusqu'à maintenant recruté 68 candidats

Plus d'articles

Commentaires