Un demi million de personnes ont visité le sous-marin Onondaga depuis qu'il a été transformé en musée et incorporé au Site historique maritime de la Pointe-au-Père, en 2009.

Un texte de Julie Tremblay

C'est Marie-Josée Duquette, une femme originaire de la Montérégie, qui a été la cinq cent millième visiteuse. Elle en était à sa première visite du sous-marin désaffecté de la marine canadienne.

Selon l'organisation du Site historique maritime de la Pointe-au-Père, près de 60 000 personnes défilent chaque été sur le site et 80 pourcent d'entre elles proviennent de l'extérieur de la région du Bas-Saint-Laurent.

L'achalandage du célèbre sous-marin, qui a été en peint cet été pour célébrer les 50 ans de la chanson « Yellow submarine », des Beatles, est en augmentation. La direction enregistre une augmentation de 10 pourcent de son achalandage depuis 3 ans.

Grand chantier à venir

Le musée de l'Empress of Ireland, situé à proximité du sous-marin Onondaga, fermera ses portes à compter du 6 septembre afin de réaliser d'importants travaux d'agrandissement.

La ville de Rimouski vient d'ailleurs de confirmer une subvention de 450 000 dollars pour permettre la réalisation de ce projet.

Le conseil municipal de Rimouski a adopté lundi soir la résolution confirmant sa contribution financière, en rappelant que le ministère du Tourisme du Québec et Patrimoine Canada ont déjà confirmé leur participation, à hauteur de 400 000 et 550 000 dollars respectivement.

Les travaux d'agrandissement du musée de l'Empress of Ireland devraient être complétés en 2017 et sont évalués à près de 2 millions de dollars.



Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine