Retour

Un employé de l’Institut Maurice-Lamontagne sans paie pendant 19 semaines

Des dizaines d'employés de l'Institut Maurice-Lamontagne de Mont-Joli sont touchés par les ratés du système de paie fédéral Phénix. Certains n'ont pas reçu de paie pendant plusieurs semaines, alors que d'autres ont été payés en trop.

Les erreurs du système de paie Phénix s’échelonnent de quelques centaines à quelques milliers de dollars, selon le conseiller régional pour le Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de l'Alliance de la fonction publique du Canada, Benoît Thibault.

Un des employés de l’organisation n'a, par exemple, pas reçu de paie pendant 19 semaines et n'a toujours pas été complètement remboursé.

Il a commencé à travailler chez nous l'automne dernier. C'est seulement cette semaine que Phénix a réussi à régler seulement une partie du problème.

Benoît Thibault, conseiller régional pour le Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de l'Alliance de la fonction publique du Canada

Les irrégularités ont commencé en 2016, lors de l’instauration du nouveau système de paie, selon M. Thibault. Les problèmes touchent surtout les employés qui ont fait des demandes de congés sans solde, qui sont en transition vers la retraite, qui sont étudiants ou qui reviennent d’un long congé de maladie.

Un double remboursement

À l’inverse du cas précédent, une autre employée de l'Institut a reçu une somme trop élevée du gouvernement parce qu’elle avait fait des demandes de congés sans solde.

Les responsables de Phénix lui ont alors donné l’option de rembourser le montant qu’elle avait reçu en trop d’un seul coup ou de le rembourser sur un certain nombre de paies. Selon M. Thibault, l’employée aurait alors choisi la première option, mais le gouvernement aurait mis en marche la seconde.

Donc la personne a remboursé. Le chèque a été envoyé au gouvernement et la paie suivante, elle a reçu une paie de zéro. Donc le gouvernement s'est servi deux fois finalement.

Benoît Thibault, conseiller régional pour le Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Île-de-la-Madeleine de l'Alliance de la fonction publique du Canada

Le conseiller régional explique qu’il s’agit de cas parmi tant d’autres et que les problèmes causés par Phénix sont loin d'être réglés, puisque de nouveaux cas sont souvent répertoriés.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine