Retour

Un étudiant pilotait l'avion qui a dû atterrir d'urgence à Gaspé

Un étudiant du Centre québécois de formation aéronautique (CQFA) de Saint-Honoré en a été quitte pour une bonne frousse jeudi, à Gaspé. C'est l'apprenti pilote qui était aux commandes de l'appareil Piper PA-31 Navajo lors que les moteurs se sont arrêtés en plein vol.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le moteur de l'avion qui avait reçu le mauvais type de carburant s'est arrêté en plein vol, forçant un enseignant à prendre les commandes pour éviter une catastrophe et assurer un atterrissage sécuritaire. 

Le Cégep de Chicoutimi, où se trouve le Centre, confirme qu'il y avait un total de trois étudiants et un enseignant à bord de l'avion. Les dommages à l'appareil sont évalués à 200 000 $. Les bris concernent entre autres, les deux moteurs qui seraient irrécupérables.

Pour l'instant, le dossier est entre les mains de l'assureur du Cégep. Il est donc trop tôt pour savoir s'il y aura une poursuite contre la Ville ou le sous-traitant qui s'occupe du ravitaillement à l'aéroport de Gaspé.

Gaspé enquête

De son côté, le maire de Gaspé, Daniel Côté, poursuit son enquête interne pour déterminer s'il s'agit d'une erreur humaine du pilote ou de la personne qui s'occupait du ravitaillement.

« Qu'est-ce qui s'est passé d'abord et qui est le responsable de tout ça et pour savoir comment c'est arrivé et comment ça a pu se passer? » se demande le maire.

L'avion a été ravitaillé en kérosène alors qu'il devait recevoir du carburant en faible teneur en plomb. Le Bureau de la Sécurité des Transports ne va pas enquêter.

D'après les informations de Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine