La Cour d'appel du Québec annule les verdicts de culpabilité, dont celui de meurtre au deuxième degré, ainsi que la peine d'emprisonnement à perpétuité prononcés à l'endroit du Matanais Tobby Carrier en 2013.

Le tribunal d'appel estime que le juge François Huot aurait dû soumettre au jury la défense de troubles mentaux et la défense d'automatisme avec troubles mentaux.

Tobby Carrier a été condamné à la prison à perpétuité avec un minimum de 14 ans de détention avant une possible libération conditionnelle en février 2013. Il a été reconnu coupable du meurtre non prémédité de son frère, Ismaël, et de tentative de meurtre sur ses parents, Nelson Carrier et Chantal Michaud en mars 2009.

Benjamin d'une famille de trois garçons, Tobby Carrier avait 19 ans au moment des faits.  

La défense a fait valoir durant le procès que Tobby Carrier était aux prises avec des idées suicidaires et vivait alors l'aboutissement de plusieurs années de dépression.

L'avocat de la défense n'a pas fait valoir la défense de troubles mentaux et la défense d'automatisme avec troubles mentaux, mais a plutôt utilisé la preuve déposée sur l'état mental de son client pour soulever un doute raisonnable sur son intention spécifique de tuer ses parents ou son frère.   

Même si, selon la Cour d'appel, l'appelant, Tobby Carrier, avait renoncé à sa défense pour troubles mentaux lors de son procès, le juge de première instance aurait dû présenter au jury tous les moyens de défense vraisemblables, passer outre l'opposition de l'avocat de l'accusé, et soumettre cette défense dans ses directives au jury.  

 La Cour d'appel souligne qu'il ne lui appartient pas de réévaluer la preuve afin de déterminer si un jury raisonnable ayant reçu des directives appropriées aurait rendu un verdict similaire. Elle ordonne donc un nouveau procès.

L'avocate de Tobby Carrier, Véronique Robert, se dit satisfaite de la décision: « Je ne cherchais pas autre chose que ce qui a été ordonné par la Cour d'appel. » Selon l'avocate, la mère de l'accusé se dit soulagée, bien que cette dernière ait été très heurtée par le processus judiciaire et le traitement médiatique.

Tobby Carrier est présentement détenu à la prison de Port-Cartier. Il demeurera en prison, mais théoriquement tout le processus judiciaire sera repris.   

Plus d'articles

Commentaires