Retour

Un nouvel anesthésiologiste à Matane pour 2018

Si tout va comme le souhaite le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, un nouvel anesthésiologiste entrera en poste au Centre hospitalier de Matane au début 2018.

Un texte de Joane BérubéLe directeur des ressources professionnelles du CISSS, Jean-Christophe Carvalho, révèle qu’une spécialiste d’origine française a finalement été recrutée.

« C’est une médecin qui vient de France, explique le Dr Carvalho. On a certaines procédures à respecter avec le Collège des médecins, avec Immigration Canada. C’est un peu plus long que si c’était un candidat québécois, mais nous avons un beau partenariat avec le ministère de la Santé et des Services sociaux et le Collège des médecins. »

Le Centre hospitalier de Matane avait perdu un de ses deux anesthésiologistes en mai dernier avec le départ du Dr Lemaître. L’autre spécialiste avait parallèlement décidé de retarder sa retraite.

Depuis, il y a eu plusieurs ruptures des services de chirurgie à l’hôpital de Matane, faute d’anesthésiologiste. Les patients ont dû être transférés au centre hospitalier de Rimouski, situé à 100 km, et ce, quelques fois au cours de l’hiver.

Le recrutement d’un nouveau spécialiste est donc une bonne nouvelle pour la population. « Ç’a demandé beaucoup de travail et de contacts, mais tout indique que cela sera un très beau recrutement pour la Matanie », souligne le Dr Carvalho.

D’ici à ce que ce nouveau médecin entre en poste à Matane, le Docteur Carvalho indique que tout sera mis en œuvre pour éviter les ruptures de services et que cela devrait être le cas s’il n’y a pas d’imprévus. « Si on regarde nos grilles de ce qui est attendu, il est probable que dans la Matanie, cela se déroule assez bien d’ici la fin de l’année », croit le directeur des ressources professionnelles du CISSS.

Poste réseau d’orthopédiste basé à Rimouski

Par ailleurs, le Dr Carvalho confirme que le service d’orthopédie de Matane repose désormais sur un poste d’orthopédiste réseau basé à Rimouski. La situation ne changera pas.

Une desserte est assurée trois fois par semaine à Matane et répond au besoin, selon Jean-Christophe Carvalho.

Le responsable du CISSS admet toutefois qu’avec les problèmes de manque d’anesthésiologiste à Matane, le service n’a pas pu être donné comme il était prévu.

Toutefois, ce problème étant en voie de se régler, le CISSS travaille à améliorer l’arrimage entre l’orthopédie et les médecins de famille de la Matanie pour opérer les patients qui pourraient être suivis en phase postopératoire au Centre hospitalier de Matane.

Par ailleurs, ajoute le médecin, il faut comprendre que les pratiques médicales ont changé et qu’il est plus facile de recruter des spécialistes qui travailleront au sein d’une équipe ce qui favorise entre autres le partage de l’expertise. « Et il n’y a pas, dit-il, à Matane la volumétrie pour assurer deux postes d’orthopédistes. »

Le Dr Carvalho explique que le poste de Matane étant intégré à l’équipe de Rimouski, ce sont tous les orthopédistes de l’équipe qui peuvent venir opérer à Matane, ce qui stabilise le service.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un chiot décide de se rafraîchir... dans le réfrigérateur





Rabais de la semaine