Retour

Un plan pour attirer les nouveaux arrivants dans la Matapédia

Les maires de la Matapédia ont adopté, mercredi, un plan régional d'attractivité. Ce plan tombe à point puisque la journée même Statistique Canada publiait les premières données du dernier recensement.

Un texte de Joane Bérubé

La population de La Matapédia se chiffrait à 17 925, ce qui représente une variation de -3,5 % par rapport à 2011. En comparaison, la population du Bas-Saint-Laurent a chuté de 1,3 % durant la même période et celle du Québec a augmenté de 3,3 %.

Même si la décroissance est plus importante dans certaines MRC voisines comme la Mitis ou Avignon, ce déclin préoccupe les élus de la région. Le plan permettra de mettre de l’avant certaines actions pour contrer la décroissance.

« Il s’agit bien sûr d’inciter les gens à venir ou à revenir, mais aussi pour inciter les gens à demeurer », indique la préfète de la MRC, Chantale Lavoie.

La diminution de la population a des impacts sur les commerces, les soins de santé. La main-d’œuvre se fait aussi plus rare.

Mme Lavoie ne le cache pas, plusieurs entreprises n’arrivent pas recruter les travailleurs spécialisés dont ils ont besoin. « Je parlais dernièrement avec Cédrico, poursuit Mme Lavoie, qui cherche des électroniciens des mécaniciens de machinerie fixe. C’est un grand défi pour le territoire. »

Le plan de la MRC de la Matapédia est le fruit d’un travail amorcé en 2016 par un comité qui regroupait des membres en provenance de différents secteurs économiques, indique Guillaume Viel, directeur du service de développement, .

On va travailler fort pour combler la rareté de main-d’œuvre, mais aussi pour combler le besoin sur le plan de la diversité de notre région, pour faire en sorte qu’on devienne une Matapédia inclusive et diversifiée.

Guillaume Viel, directeur du service de développement de la MRC de la Matapédia

Sentiment d'appartenance

Le plan de trois ans fait valoir l’importance de la promotion de la région, de l’accueil des immigrants, de la concertation, mais il mise aussi sur la fierté régionale. « Développer le sentiment d’appartenance chez les nouveaux arrivants, mais aussi chez les Matapédiens et faire en sorte que notre fierté se reflète à l’extérieur », explique M. Viel.

Diverses actions sont proposées comme faire découvrir le patrimoine et les saveurs matapédiennes ou enseigner l’histoire de la Matapédia aux jeunes, faire la promotion des événements rassembleurs.

L’accompagnement des nouveaux arrivants est aussi une préoccupation. La Matapédia a un peu de retard sur ce point comparativement à ses voisines. « Chaque MRC, précise Mme Lavoie, a un peu son plan, est rendue à des niveaux différents. On sait que Matane est très avancée pour l’accueil parce qu’il y a eu l’établissement d’entreprises comme Marmen ou Énercon. »

La Matapédia compte sur le financement d’un nouveau programme du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Mobilité et Diversité, pour financer une partie de ses actions.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine