Des pêcheurs professionnels gaspésiens déclarent avoir vu des homards se faire engloutir par des bars rayés. Les pêcheurs pensent que le bar rayé nuit considérablement au développement du homard en Gaspésie.

Le ministère de la Faune nuance la position des pêcheurs. Selon la biologiste Valérie Bujold, la diète du bar rayé est multiple. Il se nourrit de diverses espèces de poissons et de crustacés. Elle ajoute cependant qu'il est possible que le homard se retrouve occasionnellement dans sa nourriture, sans être cependant sa principale source d'alimentation.

Les pêcheurs de homards de la Gaspésie maintiennent que le bar rayé se nourrit de homard. Le Regroupement qui les représente soutient que des images vidéos et des photos démontrent que le homard et le crabe sont présents dans la diète du poisson de fond.

Le directeur général du Regroupement des pêcheurs du sud de la Gaspésie, O'Neil Cloutier, réclame une étude en bonne et due forme de la part du ministère de la Faune.

« Vous avez les photos, elles sont bien là, c'est très clair, est-ce qu'on doit s'obstiner encore » se questionne-t-il.

Il estime que la présence accrue du bar rayé menace la survie du petit homard.

Un poisson sous surveillance

Le bar rayé est présent dans la Baie-des-Chaleurs en juin pour ensuite remonter vers Gaspé, puis retourner à Miramichi pour hiverner. Le ministère de la Faune a des ententes avec des pêcheurs sportifs qui bénévolement transmettent des données sur le contenu de l'estomac des bars rayés capturés quotidiennement en respectant la norme d'un poisson par jour.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine