Retour

Un premier candidat à la mairie de Rimouski en 2017

Un premier candidat vient de confirmer sa candidature au poste de maire lors des prochaines élections municipales de Rimouski, en 2017. Il s'agit de Frédéric Rioux, un inspecteur en bâtiment qui est aussi président de l'Association régionale de la Coalition avenir Québec (CAQ).

On apprenait en début de semaine que l'ex-directrice générale de la Société de promotion économique de Rimouski, Chantal Pilon, songeait sérieusement à briguer la mairie de Rimouski en 2017.

Deux jours plus tard, c'est Frédéric Rioux, un père de famille de 36 ans, originaire de Saint-Fabien et habitant Rimouski depuis 16 ans, qui annonce officiellement sa candidature.

Frédéric Rioux a récemment été élu président de l'Association régionale de la CAQ et c'est ce qui lui a donné le goût de la politique.

« J'ai rentré dans ce parti-là, je me suis impliqué et j'ai assisté à des rencontres à Montréal. Ça vient nous chercher. Quand on s'implique dans des choses comme ça, c'est parce qu'on a des convictions profondes. [Q]uand le maire a annoncé qu'il passait le flambeau, je me suis dit que ma place était là », mentionne M. Rioux.

Frédéric Rioux affirme qu'il est un homme de solution, capable d'amener de bonnes idées sur la table. Il souhaite notamment la construction d'un centre sportif multifonctionnel avec un stade de soccer. Il veut aussi améliorer les jeux pour enfants et les sentiers mis à la disposition des familles dans les parcs.

Du côté économique, M. Rioux se donne comme objectif de baisser les taxes des citoyens de 10 % au cours des quatre années de son mandat. Il veut aussi revitaliser le centre-ville, notamment en abolissant les parcomètres. Il souhaite aussi créer des incitatifs pour attirer les entreprises à Rimouski.

Ce sera une longue campagne puisqu'il reste 16 mois avant les élections municipales. Frédéric Rioux affirme qu'il se manifeste maintenant parce qu'il veut se faire connaître de la communauté rimouskoise. Il veut prendre le temps d'aller chercher des appuis et de se former une équipe.

« Je suis une personne à connaître. Et une campagne municipale, ça ne se fait pas en dedans de deux mois. C'est presque impossible. Prochainement, il y aura des pancartes d'installées et sûrement un site web [de mis sur pied] », explique Frédéric Rioux.

Aux dernières élections, en 2013, Éric Forest a été élu par acclamation. Et lors des 2 élections précédentes, en 2005 et 2009, il avait obtenu respectivement 64 et 96 % des voies. M. Forest a déjà annoncé qu'il ne sollicitera pas de nouveau mandat.

D'après les informations de Julie Tremblay

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité