Retour

Un premier homme sage-femme en formation au Québec

Le Saguenéen Louis Maltais est le premier homme à suivre la formation de sage-femme à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Le jeune homme, qui est en deuxième année d'études, effectue actuellement un stage à la Maison des naissances Colette-Julien, à Mont-Joli, au Bas-Saint-Laurent.

Un texte de Laurence Gallant

Quand il aura terminé ses études, il deviendra le premier homme sage-femme du Québec, une pratique qui, dans sa forme actuelle, existe depuis 1999.

Selon Louis Maltais, la porte était grande ouverte pour les hommes dans le programme offert à Trois-Rivières, le seul endroit au Québec où on peut apprendre le métier de sage-femme.

Bien sûr, il relativise son titre de pionnier, rappelant que plusieurs hommes exercent maintenant en obstétrique. Cependant, comme sage-femme, il s'agit d'une première au Québec.

Un défi de plus

Chez les patientes, la surprise est beaucoup plus au rendez-vous que la réticence, même si Louis Maltais convient qu'il a un petit défi de plus à relever que ses collègues féminines.

Dans une minorité de cas, il arrive qu'une femme ou son conjoint ait des réserves en voyant que la sage-femme est... un homme :

Louis Maltais rappelle que la relation de confiance entre une sage-femme et les parents est centrale pour qu'ils se sentent en sécurité pendant leur expérience.

Le nom du métier demeure

Détail intéressant, son titre ne sera pas transformé pour « sage-homme », car le mot « femme » est relié à l'objet de la pratique, soit la personne qui va donner naissance.

Des collègues ouvertes

Pour ce qui est de ses comparses féminines, le jeune homme indique que chacune a sa façon de réagir, mais que ce sont des femmes très ouvertes.

« Travailler avec toutes sortes de gens, s'adapter aux différents types de personnes qu'on va rencontrer dans le bureau, au moment des accouchements, c'est certain que ça demande une ouverture. C'est ce qui fait que, justement, pour ce qui est de mes collègues, j'ai pas du tout d'obstacle », souligne-t-il.

Louis Maltais est en stage jusqu'au mois de mai à la Maison des naissances Colette-Julien, à Mont-Joli. Il obtiendra dans deux ans son diplôme de l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine