Retour

Un problème de recrutement à l'origine de la pénurie de psychologues sur la Côte-Nord

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord (CISSS) se défend de vouloir économiser en réduisant les services en psychologie. Il affirme que ce sont des problèmes de recrutement qui empêchent de pourvoir les postes de psychologues dans la région.

L'organisation réagit ainsi à une sortie de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) qui dénonce cette pénurie. Le syndicat soutient que plus de cinq postes vacants n'ont pas été pourvus dans la région.

Une porte-parole du CISSS de la Côte-Nord, Sandra Morin, affirme que le réseau s'efforce à pourvoir les postes vacants. Elle exclut du même souffle que cette problématique est liée aux compressions budgétaires de 12 millions de dollars imposées par Québec. 

À Port-Cartier, la psychologue, qui est en congé depuis un an, n'a pas été remplacée.

Du côté de Sept-Îles, quatre des six postes sont vacants et un psychologue indépendant répond aux besoins urgents à Havre-Saint-Pierre.

À Fermont, l'APTS déplore que le titulaire du poste ait une charge de travail excessive et que la direction ait choisi de ne pas renouveler le contrat de travail de la personne qui venait le soutenir.

Plus d'articles