Retour

Un projet d'élevage de saumon qui inquiète à Grande-Rivière

Un projet de 48 millions de dollars d'élevage de saumon atlantique à Grande-Rivière soulève des questions chez les pêcheurs de homard de l'endroit. Mardi, le promoteur rencontrait des élus et des pêcheurs pour leur expliquer le projet.

Un texte de Richard Lavoie avec la collaboration de Martin Toulgoat

CanAquaculture souhaite produire du saumon atlantique d'élevage avec un système de récupération de l'eau de mer qui serait unique au Canada.

Le projet prévoit la construction de trois bassins, dont le coût serait entièrement financé par des intérêts privés.

Le saumon ainsi produit aurait une croissance deux fois plus rapide, sans être génétiquement modifié, assure le porte-parole de CanAquaculture, Jean-Sébastien Thériault.

Le promoteur assure que ses trois bassins d'élevage dans le parc industriel seraient beaucoup moins polluants que les élevages en mer, dénoncés ailleurs dans le monde.

« Ce qui est rejeté comme eau, c'est une eau pratiquement pure, seulement avec un taux plus élevé au niveau des nitrites », poursuit Jean-Sébastien Thériault.

Mais pour Marc Bisson, qui pêche le homard tout près au large de Grande-Rivière depuis 25 ans, CanAquaculture devra offrir de véritables garanties environnementales.

La Municipalité de Grande-Rivière discute actuellement avec le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries, et de l'Alimentation pour racheter le parc industriel et céder un terrain à CanAquaculture.

Même si son financement est complété, le défi de l'entreprise reste d'obtenir toutes les autorisations gouvernementales nécessaires, à la fois du provincial et du fédéral, alors qu'il n'existe aucun autre projet du genre au pays.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine